monte

monte [ mɔ̃t ] n. f.
• 1584; « montant, valeur, intérêt » v. 1131; de monter
1Zootechn. Accouplement chez les équidés et les bovidés. Période, saison de monte. Saillie. Mener une jument à la monte.
2(1872) Action ou manière de monter un cheval. Monte adroite, défectueuse.

monte nom féminin (de monter 1) Accouplement, dans les espèces équine, bovine, caprine et porcine. (Pour les ovins on dit lutte.) Époque de cet accouplement. Manière de monter un cheval, de le conduire en course. Pour un jockey, le fait de participer à une course. ● monte (synonymes) nom féminin (de monter 1) Accouplement, dans les espèces équine, bovine, caprine et porcine.
Synonymes :

monte
(Philippus de) (1521 - 1603) compositeur flamand; un des plus importants compositeurs "franco-flamands" de la seconde moitié du XVIe s. Il travailla en Italie de 1542 à 1570; son livre de madrigaux publié à Rome en 1554 lui valut une renommée européenne.
————————
monte
n. f.
d1./d Accouplement des étalons et des juments.
Temps, saison de cet accouplement.
d2./d Action, manière de monter un cheval.

⇒MONTE, subst. fém.
A. — [En parlant de certains animaux domestiques] Accouplement. Saison, période de monte; monte en main; monte au pré; monte publique. Sauf au moment de la monte, les chèvres du mont d'Or étaient nourries toute l'année à l'étable (POURIAU,Laiterie, 1895, p.12).
B. —Action ou manière de monter un cheval. Monte défectueuse. Alban allongea les étriers aux vastes planches pour se rapprocher de la monte camarguaise (MONTHERL., Bestiaires, 1926, p.416):
♦ — J'attache beaucoup d'importance à votre grade dans l'armée, dit le Marquis [à Angelo]. Vous êtes vous-même bon cavalier et vous devez savoir reconnaître la monte de vos hommes.
GIONO, Angelo, 1958, p.110.
En partic. [En parlant d'un jockey] Fait de monter en course. S'assurer les premières montes d'un jockey. J'ai donc commencé à faire le jockey [de baccara]. Première monte chez Mérovée (SIMONIN, J. BAZIN, Voilà taxi! 1935, p.183).
P. anal., SPORT AUTOMOB., CYCL. Coureur professionnel qui monte la bicyclette d'une marque ou qui pilote la voiture d'une firme. Ferrari va faire de toi sa première monte (TRINTIGNANT, Pilote de courses, 1957 ds PETIOT 1982, p.282).
Prononc. et Orth.: []. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. Ca 1135 «montant, valeur» (Couronnement Louis, éd. Y. G. Lepage, réd. AB, 1215); 2. a) ca 1190 «union sexuelle» (Floovant, éd. S. Andolf, 1399); b) XVIe s. «accouplement (chez les chevaux)» (AMYOT d'apr. FEW t.6, 3, p.109a); av. 1574 (CHARLES IX, De la chasse, éd. 1625, p.4 ds GDF.); 3. 1260 «action de monter (une rivière)» (ÉTIENNE BOILEAU, Métiers, éd. G. B. Depping, p.300); 4. a) 1872 «action de monter un cheval de course» (N. PEARSON, Dict. du sp. fr.); b) 1872 «fait de prendre part à une course de chevaux» (ID., ibid.); c) 1903 «manière de monter d'un cavalier, d'un jockey» (Nouv. Lar. ill.). Déverbal de monter.

monte [mɔ̃t] n. f.
ÉTYM. XVIe; « montant, valeur », v. 1131; de monter.
1 Zootechn. ( Monter, II., A., 3.). « Pratique de l'accouplement sexuel chez les Équidés et les Bovidés;… ensemble du service des mâles pendant une période limitée et à une saison déterminée » (Omnium agric., qui propose de réserver à l'acte isolé le nom de saillie). Accouplement, saillie, saut; couvrir, étalonner. || Saison, période de monte. || Service de monte ( Remonte), station de monte (→ Haras, cit. 2).Saillie. || Mener une jument à la monte.
1 (…) elle comprit que les chevaux provenaient des montes, et demanda pourquoi l'on ne faisait pas deux montes par an ! Le chevalier attira les rires sur lui. — C'est très possible, dit-il. Les assistants l'écoutèrent. — La faute, reprit-il, vient des naturalistes qui n'ont pas encore su contraindre les juments à porter moins de onze mois.
Balzac, la Vieille Fille, Pl., t. IV, p. 268-269.
2 (1872). Monter, II., A., 2. Fait de monter un cheval en course.
2 (…) comme il aurait payé un verre après une monte gagnante à la buvette des jockeys (…)
Claude Simon, la Route des Flandres, p. 243.
Spécialt, pour un jockey. || Avoir, faire deux montes dans la journée.
Manière de monter. || Monte adroite, défectueuse. || Sa monte est excellente. || Monte américaine.
3 Les Anglais, qui furent les premiers galopeurs de courses, avaient adopté la monte longue qui permet au cavalier de s'asseoir solidement dans la selle et d'avoir une action puissante des jambes.
P. Arnoult, les Courses de chevaux, p. 88.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Monte Ne — U.S. National Register of Historic Places …   Wikipedia

  • monté — monté, ée (mon té, tée) part. passé de monter. 1°   Parvenu au haut de quelque chose. Monté sur un clocher.    Fig. •   Et, monté sur le faîte, il aspire à descendre, CORN. Cinna, II, 1. •   Rodogune, par elle en esclave traitée, Par elle se va… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Monte — (italienisch, portugiesisch oder spanisch für Berg) bezeichnet: Landschaften Monte (Landschaft), steppenhafte Landschaft in Argentinien Orte und Verwaltungseinheiten in Argentinien Monte (Buenos Aires) Stadt in der Provinz Buenos Aires Partido… …   Deutsch Wikipedia

  • monte — (Del lat. mons, montis). 1. m. Gran elevación natural de terreno. 2. Tierra inculta cubierta de árboles, arbustos o matas. 3. En ciertos juegos de naipes, o en el dominó, cartas o fichas que quedan para robar después de haber repartido a cada uno …   Diccionario de la lengua española

  • monte- — ⇒MONTE , élém. de compos. Élém. issu d une forme du verbe monter, représentant ce verbe dans certains de ses sens et entrant dans la constr. de quelques termes de technol. A. [Monte représente le verbe monter au sens de «élever quelque chose»; le …   Encyclopédie Universelle

  • monté — Monté, [mont]ée. part. Il a les sign. de son verbe. On dit, qu Un homme est bien monté, est mal monté, pour dire, qu Il est monté sur un bon cheval, sur un mauvais cheval. Je le rencontray l autre jour, il estoit tres bien monté. Il se dit aussi …   Dictionnaire de l'Académie française

  • monte — sustantivo masculino 1. Elevación del terreno de altura considerable. Sinónimo: montaña. 2. Terreno sin cultivar cubierto de árboles, arbustos o matas. monte alto El poblado de árboles grandes. monte bajo El poblado de arbustos, matas o hierbas.… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • monte — / monte/ s.m. [lat. mons montis ]. 1. (geogr.) [rilievo di altezza superiore a 600 700 m sul livello del mare] ▶◀ e ◀▶ [➨ montagna (1)]. ▲ Locuz. prep.: a monte 1. [verso la parte alta di una montagna: dirigersi a m. ] ◀▶ a val …   Enciclopedia Italiana

  • monte — s. m. 1. Elevação de terreno (mais alto que a colina, menos extenso que a montanha). 2. Porção considerável. 3. Acervo, montão. 4. Entradas no jogo. 5. Bolo. 6. Jogo de azar com cartas. 7. Massa dos bens de uma herança. 8. Quinhão (de herança). 9 …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • monte — ☆ monte [män′tē ] n. [Sp monte, lit., mountain, hence heap of cards (left after players have their shares) < L mons (gen. montis), MOUNT1] 1. a gambling game of Spanish origin, played with a special deck of forty cards in which the players bet …   English World dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.